Mon CV

Mon curriculum vitae d’enseignant-chercheur

 

(les références précises des ouvrages et articles sont dans la bibliographie)

 

Je suis né dans le Doubs (25), à Vuillafans en 1933. Après des études secondaires à Besançon, je suis un cursus de géographie dans la même ville ; mon Mémoire de Maîtrise sur La Haute-Loue est publié en 1958 aux Annales littéraires de l’Université. Après le Capes d’Histoire-Géographie, j’enseigne au Lycée de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) de 1962 à 1966. Reçu à l’Agrégation de géographie, je deviens Assistant (équivalent d’Ater aujourd’hui), puis Maître-Assistant (équivalent de Maître de Conférences) à l’Université de Franche-Comté à Besançon (1966-1981). J’y publie une 2° édition de La Haute-Loue, divers articles sur la Franche-Comté et je collabore à plusieurs manuels de l’enseignement secondaire (4°, 2°, 1°, Terminales aux éditions Belin et Magnard). J’y dirige l’Atlas de Franche-Comté dans lequel je commente plusieurs cartes démographiques. Je travaille surtout à ma thèse que je soutiens à Strasbourg, en 1979, sous la direction officielle de Etienne Juillard et avec l’appui intellectuel de Paul Claval, alors bisontin. Cette thèse, Les ruraux du département du Doubs est publiée en 1983. Entre temps, en 1981, je suis nommé professeur à l’Université de Bourgogne, à Dijon.

 

A Dijon, responsable de l’antenne locale du laboratoire de géographie Théma, puis Doyen de la Faculté des Sciences Humaines (1994-1997), je poursuis des recherches sur l’espace rural (Les ruraux français, 1983), sur le Tiers Monde (Les quatre mondes du Tiers Monde, 1993, 1997, 2000), sur l’agriculture (Agriculture et développement en Amérique latine, 1998). Je collabore à plusieurs ouvrages sur l’épistémologie de la géographie (Les concepts de la géographie humaine, 1984, 1991, 1995, 1998) ; Les fondamentaux de la géographie, 2003), sur l’alimentation dans le monde (Nourrir les hommes, un dictionnaire, 2009) sur la Bourgogne (1985, 1987,1 988, 1994, 1996, 1998), la Côte d’Or (1995) et sur les villes bourguignonnes (1988, 1989, 1994) 

 

Devenu Professeur Emérite de l’Université de Bourgogne après ma retraite en 1998, je publie Systèmes et espaces agricoles dans le monde (2001), Une aventure territoriale : la Haute Vallée de la Loue (25) (2006), Vers des campagnes citadines : le Doubs (1975-2005) (2007), Bourgogne/Franche-Comté : sœurs ou rivales ? (2010). Je collabore à plusieurs ouvrages dont : Introduction à l’analyse spatiale (1998) ; Les fondamentaux de la géographie, (2003) ; la Bourgogne (2000, 2001); les villes bourguignonnes dans l’Encyclopaedia Universalis (2001).

 

Depuis quelques années, je m’intéresse à la vigne et au vin, à la fois dans le monde (Atlas mondial de la vigne et du vin. Du local au mondial, du mondial au local, le cas de la vigne et du vin) et en France. Je m’intéresse plus précisément à des vignobles qui avaient disparu ou presque à la suite du phylloxéra et de la guerre de 1914-1918 et qui renaissent depuis les années soixante, (Vins de Pays et renaissance de petits vignobles en Franche-Comté ; Vignobles oubliés, vignobles reconstitués depuis les années soixante en France). C’est cette renaissance, en France, d’anciens vignobles plus ou moins oubliés sur laquelle je travaille actuellement.

Avril 2013